Rogue est en tête de l'établissement. Toutes les maisons sont présentes et se passent pour le mieux malgré les rivalités qu'on a déjà rencontré dans le temps.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un besoin de calme.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Un besoin de calme.   Mer 2 Mar - 3:41

A quoi bon? C'est la seule question qui me vient en tête lorsque je vide mon esprit. J'ai besoin de ces moments de solitude où je peux enfin être seul et consacrer mon temps à la réflexion personnelle. Certes, j'ai tendance à le faire à chaque fois que je m'en vais marcher mais j'ai besoin de me retrouver de temps en temps pour chercher à éclaircir certains points qui au final finissent toujours par s'assombrir. N'est-ce pas ironique? Faire le bilan de sa vie, n'est-ce pas malheureux lorsque nous avons que dix-sept ans? Ce n'est pas comme si à cet âge nous avons vécu assez pour en tirer des conclusions plus sombre les unes des autres. Mais j'ai tendance à le répéter; l'expérience rend les gens ainsi, et malgré l'âge de certains, certains ont plus d'expériences que les plus âgés d'ici.

Mes pas me dirigent vers le cimetière. Serait-ce donc une partie de Poudlard que je n'avais jamais remarqué avant ou avais-je tout bonnement décidé de fermer les yeux sur cet endroit... Étrange et peu rassurant? Probablement un peu des deux. Quelle drôle d'idée d'instaurer un cimetière au sein d'une école! Après tout, lorsque nous voyons qui est à la tête de Poudlard, nous pouvons nous dire que c'est normal et à son image; un peu glauque, lugubre, terrifiant et surtout froid. Ce dernier mot est le seul mot qui m'arrive à l'esprit lorsque Rogue entre dans mes pensées mais pourquoi penser à lui?

Je m'enfonce un peu plus dans cet endroit si particulier et pesant comme si je décidais de pénétrer dans les plus profondes parois de mon esprit. Une belle métaphore n'est-ce pas? Et par la même occasion un très bon retournement de situation pour ramener le sujet et mon débat personnel qui s'était tout doucement perdu en pensant à tout et n'importe quoi en même temps. C'est un peu l'inconvénient de ce genre de chose. Vous repérez une personne, un objet, un lieu et vous pouvez en discuter pendant des heures sans que cela soit réellement pertinent.

Au fur et à mesure que j'avance, j'observe les noms marqués sur les pierres tombales. Des personnes disparues que je ne connaissais même pas pour la plupart. Cela me fait penser à beaucoup de mes relations sociales: des personnes qui s'en vont de votre vie sans vraiment savoir et vous rendre compte au final, en voyant ce qu'elles sont devenues que vous ne les connaissiez pas tant que ça. Je baisse la tête à cette pensée et laisse échapper un long soupir. Les gens... Les gens sont si passionnants mais en même temps si lassant. On se rend vite compte que malgré les personnes qu'on pensait différente, il s'avère qu'elles finissent par nous prouver qu'elles sont comme tous les autres. Une vie de plus, une vie de moins. Et pourtant! Certaines personnalités ont tendance à vous marquer plus que vous ne le croyez, sans vraiment le vouloir au point où vous vous attachez à elles pour finalement vous lâcher comme tout le monde. Les gens sont comme l'écume sur le sable chaud; éphémère. C'est un cycle de vie qu'il faut commencer à s'habituer au risque de finir déçu à la fin.

A quoi bon? Voilà la vraie question. De quoi à quoi bon me diriez-vous si vous pouviez lire dans mes pensées ou tout simplement si je vous disais cela de mon air blasé habituel. A quoi bon continuer? Où est ce but que je cherche à atteindre sans savoir sa nature? Se dire qu'on a tout perdu en un instant, cela peut être difficile à digérer. Je suis dans une école certes, pour apprendre, en effet mais la seule raison de cette éducation est probablement d'essayer de me prouver quelque chose. Me prouver quoi? Peut-être que je ne suis pas comme mes parents et que je ne finirai pas comme eux.

Perdre sa mère, malgré le fait que je la reniais, fait tout de même un certain effet. Je me rends compte que cela a tendance à me rendre nostalgique et mélancolique. C'est vraiment une sensation que je déteste ressentir, surtout lorsqu'elle est amplifiée. Certes, nous pourrions penser que je suis tout le temps ainsi avec la tête que j'ai mais c'est loin d'être le cas. Je continue à avancer jusqu'à trouver un petit banc, tranquille devant un tombeau familial. Je ne sais pas ce qui a pu se passer pour qu'ils finissent tous au même endroit mais cela ne devait pas être très glorieux. Je me frotte les mains mais essayer de me les réchauffer un minimum, pour prendre une cigarette et l'allumer. Je suis en train de partir plus où moins loin dans mes pensées, n'apportant rien de plus que je ne connaisse déjà. Un bilan ai-je dit? Quel bilan? J'attends patiemment que le temps se défile. Je rentrerai bien à un moment donné mais quand? Telle est la question.

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Ó'Bradaigh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 35

MessageSujet: Re: Un besoin de calme.   Dim 6 Mar - 20:48

William se met à visiter les horizons. Peut-être y a-t-il un endroit qu'il n'a pas encore vu ou qui sait? Peut-être que l'école de Poudlard a rajouté des éléments en plus depuis son départ ? Ce qui au fond ne l'étonnerait pas. En pensant à ça, il y voit un endroit sombre embrumé, et en sortant sa baguette, il fait apparaître de la lumière avec un petit "lumos". Un sortilège c'est bien, mais ce n'est pas le genre de sort que ses élèves pourront utiliser lors de ses cours. D'ailleurs il faudrait qu'il les commence, il n'est pas là pour ne rien faire.

Il s'avance un peu plus dans la profondeur de ce cimetière et regarde les noms sur les tombes. Apparemment, certains de ses anciens camarades logeraient ici. Il ne peut s'empêcher de les dépoussiérer pour ne pas salir leur honneur. Après tout, c'était des amis avant d'être des morts enterrés à six pieds sous terre. Tout en continuant sa balade macabre, il aperçoit un élève sur un banc.

-Bonsoir Mr. Colins. Comment se fait-il que je vous retrouve ici? lui dit-il.

Sa voix est assez grave et roque. Il connaissait ses élèves. Il avait appris leur visage, leur maison, leur histoire et antécédents pour pouvoir mieux les cerner et se sentir plus proche d'eux. Serait-ce perçu comme un bon professeur? Avait-il besoin de faire ça?

-Je suis William O'Bradaigh, je reprends les cours de duels. J'étais à ta place il y a quelques années de ça... dit-il pour passer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Un besoin de calme.   Lun 7 Mar - 3:17

Des bruits de pas et la lueur d'une baguette attirent mon attention. Cela n'est pas vraiment rassurant avec en plus de ça de la brume et un courant d'air qui fait bouger les feuilles. Un frisson se fait sentir dans mon dos. Cela ferait presque un scénario de film d'horreur mais les cimetières doivent être trop clichés pour ce genre d'idées. Je ne m'y connais pas vraiment en cinématographie et je n'ai même pas le souvenir d'en avoir vu un seul. C'est une invention de moldus après tout, je n'y avais pas vraiment le droit.

Peu à peu la lumière se rapproche faisant apparaître un visage mal rasé aux longs cheveux et à la figure bien marquée. Je ne réagis pas car ce dernier n'a pas l'air d'être dérangé ou du moins, n'a pas l'air d'être une créature de la Forêt Interdite, ce qui pour le coup me rassure. L'homme se pose à côté de moi et commence à me côtoyer. Je ne sais pas qui est cet homme et la seule pensée qui me vient à l'esprit est qu'il était un mange-mort et que peut-être qu'en ressemblant à mes parents, il m'ait reconnu direct. Je pose mon regard sur son bras comme par habitude mais le redirige vers un indice me prouvant le contraire.

-Bonsoir monsieur. Je pensais simplement qu'une bonne balade dans un tel endroit serait probablement enrichissante mais il s'avère que je me sois trompé n'ayant rien trouvé d'anormal dans les horizons, dis-je d'une voix monotone et ennuyé.

Je le regarde à nouveau de haut en bas lorsqu'il me fait sa présentation. Je ne comprendrai donc jamais pourquoi les professeurs que nous avons ont tous la même dégaine. Notre cher directeur aurait-il un penchant pour les grands hommes aux cheveux longs et pas rasés? Cette idée me fait sourire en imaginant Rogue baver aux fenêtres de Poudlard quand il les aperçois dans les grandes terres de cette école. Mais il n'est pas professeur de n'importe quelle matière: les cours de duel. Cela faisait une éternité que je n'en avais pas entendu parlé et je pense être heureux en pensant que nous nous battrons en face à face, tout ça dans la seule intention de passer du bon temps. C'est comme si nous apprenions en jouant, comme pour les échecs.

-Enchanté professeur. Vous étiez ici à Poudlard je suppose; vous étiez dans quelle maison? Je prends une pause. Puis-je vous demander comment vous connaissez mon nom? dis-je d'une voix soupçonneuse tout en fronçant les sourcils.

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Ó'Bradaigh

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 35

MessageSujet: Re: Un besoin de calme.   Sam 12 Mar - 15:59

William l'écoute attentivement bien que cet élève ne semble pas avoir une réelle conversation, comblant plus le silence qui les entoure plus qu'autre chose. Une balade dans un cimetière paraît étrange pour notre professeur bien qu'il soit le premier à le faire mais ayant un but différent de ce petit Serpentard. Il respire un grand coup avant de lui répondre.

-Peut-être serait-il mieux que vous rentriez maintenant. Je pense qu'après une certaine heure, cet endroit n'est plus aussi sûr. Après tout, nous sommes dans un cimetière. N'avez-vous jamais entendu de légende ou de faits étranges qui se soient passés dans des cimetières? Peut-être pas celui-ci, vu que le cimetière n'existait pas dans mon temps, lui dit-il d'un air un peu nostalgique.

Cet élève a l'air d'avoir un peu de plomb dans la tête et peut-etre a-t-il vécu certaines choses pour être aussi soupçonneux en sa personne. William n'a rien à cacher après tout. Voilà qu'il se craque les doigts avant de s'adosser sur ce banc pour reprendre la conversation. Un sourire joueur s'affiche sur ses lèvres.

-J'étais à Gryffondor avant. C'était une bonne époque, nous faisions les 400 coups. C'était vraiment sympathique haha, lui répond t-il avant de s'arrêter. Si je connais votre nom, c'est ton simplement que j'ai étudié le cas de chacun de mes élèves, pour me sentir plus proche d'eux peut-être. Je connais un peu votre passé et votre vie, comme je connais celle des autres élèves. Mais vous n'avez pas à vous en faire. C'est juste pour me renseigner au cas où qu'il y ait des histoires entre vous tous. Ne sait-on jamais!

William se relève, incitant Hugh d'en faire de même pour le ramener vers le château. Le couvre-feu est bientôt à son apogée et si l'un des élèves devaient manquer à l'appel, cela ne sera pas une partie de rigolade pour ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Un besoin de calme.   Lun 14 Mar - 15:04

Je décide de ne répondre à aucune remarque que ce professeur me fait. Je n'ai pas envie de continuer la conversation, je veux juste qu'on me fiche la paix, c'est bien pour cela que je suis venu ici de base. Les morts ne parlent pas, du moins cela dépend desquels. Je pars du principe que tous les morts ne sont pas des Barrons Sanglants ou des Nicolas Quasi Sans Tête et cela me rassure un peu. Les morts sont bien à leur place et personne ne vient leur prendre la tête sans des génies qui décideraient de piller leur tombe en quête de trésors les plus importants qu'il soit mais encore, faut-il savoir où creuser!

Je me lève doucement tout en m'étirant pour finalement reprendre la route. Nous avons donc un professeur qui nous connait sur le bout des doigts. Cela en devient limite car il peut s'avérer que ce dernier nous connaisse plus que notre propre personne! N'est-ce pas un comble par hasard? Mes pas commencent à me diriger vers le dortoir des Serpentard, comme s'il s'agissait d'un lieu de rendez-vous bien que nous soyons obligés d'y être, surtout à une telle heure de la nuit. Des choses étranges peuvent se passer ici et je suis tout de même curieux de ce que nous pouvons y trouver. Je profiterai de l'occasion pour y retourner, lorsque qu'aucun professeur ou surveillant ne sera dans mes pattes.

-Merci monsieur. Bonne soirée, lui dis-je accompagné d'un léger sourire avant de partir de ses horizons.

FIN RP

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un besoin de calme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un besoin de calme.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RCPoudlard :: Alentours de l'école. :: Cimetière.-
Sauter vers: