Rogue est en tête de l'établissement. Toutes les maisons sont présentes et se passent pour le mieux malgré les rivalités qu'on a déjà rencontré dans le temps.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lecture dans les jardins

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Lecture dans les jardins   Sam 27 Fév - 17:24

Un bouquin à la main, je marche. Je crois que je ne me suis presque jamais autant ennuyée que pendant cette après-midi... Le jardin est un très bon endroit de lecture, il suffit juste d'aller assez loin pour se retrouver seul. Un léger vent souffle, mais emmitouflé dans une écharpe, il ne fait pas froid. J'avance encore, m'éloignant de plus en plus des petits groupes d'autres élèves. Il n'y a plus qu'à trouver un endroit où m'asseoir...

Cet arbre, la branche assez en hauteur devrait faire l'affaire.
Je me lance donc dans la petite escalade de l'arbre, avant d'atteindre mon but sans difficultés. Commençons sans plus tarder ce roman...

Quelques pages plus tard je regrette mon choix. Mais pourquoi ais-je fait confiance à ma petite cousine niveau lecture ? Certes le résumé annonçait une histoire fantastique, comme je les aimes, mais le style de l'auteur est... ennuyant.

Bon, forcément je n'ai emmené avec moi absolument rien d'autre que ce livre, et le temps que je retourne au dortoir pour en chercher un autre l'après-midi aura filé. Je reste perchée encore quelques minutes avant de décider de descendre, une petite promenade dans les jardins peut être tout aussi agréable qu'une lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Sam 27 Fév - 18:50

Une balade, encore et toujours, à mon habitude. Les gens vont finir par penser que je suis le vagabond de l'école. Je ne saurais même pas expliquer pourquoi marcher me divertit à un plus au point. Peut-être la tranquillité que nous pouvons avoir ou le fait de faire quelque chose d'autre pour nous pousser à oublier toutes ces vilaines pensées qui peuvent assombrir notre journée, qui sait? Ou au contraire justement, être seul et en silence, à regarder aux alentours, tous ces détails peuvent nous faire réfléchir plus facilement. C'est comme si nous étions dans notre chambre, allongé dans le noir et que nous laissons notre esprit partir n'importe où, sans aucune raison. Toutes les choses touchant à l'intellect ou à une pensée libre m'ont toujours attiré. Disons que lorsque nous sommes seuls, c'est la principale activité que nous avons: penser.

Ces pensées ne sont qu'un extrait qui tourne en rond dans ma tête mais malgré le fait que je regarde devant moi comme si je regardais dans le vide, l'image de voir une personne sauter d'une branche me détache aussitôt, ne m'attentant pas à cela. Il semblerait que la demoiselle ait aussi un livre dans ses mains. Un arbre reste toujours agréable pour lire en effet, bien que les gens ont tendance à s'adosser au tronc et à se faire une place entre les racines, mais je ne juge pas. C'est courant mais je trouve ça aussi original. Un sourire s'affiche sur mes lèvres. Mes mains prennent automatiquement mon paquet de cigarettes qui traine dans ma poche, pour ainsi faire les mouvements habituels: le paquet, une clope au bec et on allume le tout.

Une fois que cela est fait, je commence à partir en petites foulées pour rattraper la jeune fille, afin d'arriver à sa hauteur. Je remets une de mes mains dans mes poches, l'autre servant à prendre une bouffée et à enlever la cigarette de ma bouche.

-Bien le bonjour demoiselle. Désolé d'arriver comme cela vers vous, mais vous voir descendre d'un arbre m'a assez amusé, lui dis-je en reprenant une taffe avant d'enchaîner. Je donne un petit coup de tête vers le livre. Il n'était pas intéressant, c'est cela? Qu'est-ce donc d'ailleurs? lui demandais-je en souriant.

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Sam 27 Fév - 19:20

Je sens quelqu'un arriver derrière moi. En me retournant, je vois un jeune homme, une cigarette aux lèvres. L'horrible odeur de fumée emplit mes narines... Passons outre. Je souris à sa remarque, c'est sûr qu'en se promenant voir quelqu'un descendre d'un arbre n'est pas quelque chose à laquelle on s'attend.

"Bonjour. Vous avez visé juste, ce roman est plutôt ennuyant. Et bien, c'est un livre fantastique, qui est soi-disant génial..."

Génial selon ma petite cousine oui. Avoir perdu mon temps, et de l'argent pour l'acheter m'énerve, surtout que je sais que je vais devoir lui dire que je ne l'ai pas aimé, et nous allons encore rentrer dans un "débat littéraire".

Je lui souris, il a l'air d'être quelqu'un d'agréable.

"Vous lisez ?"

Peut-être que lui demander son nom serait une bonne chose à faire, pour l'instant je sais juste que c'est un Serpentard.

"Au fait, puis-je me permettre de vous demander votre nom ?"

Je n'aurais peut-être pas du tout de suite, finalement... J'ai l'impression de le bombarder de questions ! Et la lecture de Conan Doyle ne doit pas me réussir tant que ça, car "puis-je" ça fait quand même un peu pompeux comme manière de parler.
Bref, ce qui est fait est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Sam 27 Fév - 19:48

A son expression, je sens que la cigarette et la fumée qui va avec ne sont pas vraiment les choses qu'elle préfère. Je me mets de l'autre côté pour ne pas avoir à l'emboucaner avec une telle odeur. Je ne voudrais pas que la demoiselle sente la cigarette par ma faute. Je regarde la couverture de son livre avant de réaliser qu'elle était en train de lire de la grande littérature anglaise. Un sourire satisfait se montre sur mes lèvres, avant d'entendre un petit rire amusé sortir de ma bouche.

-Enfin, Conan Doyle, ce n'est pas vraiment ennuyant. Il faut savoir s'y faire mais la lecture de cet auteur est assez agréable en soi. Je n'ai pas pu voir le titre par contre. Lequel lisez-vous? La plupart du temps, les gens lisent les Sherlock Holmes, ce personnage est fascinant et intéressant je trouve. Ce côté sociopathe et son intelligence font de lui un protagoniste qui vaut le coup.

Je m'arrête là car je sais que je serais pas très doué pour débattre longtemps sur cet écrivain. J'ai lu quelques unes de ces oeuvres mais pas non plus assez pour pouvoir lui faire un essai sur sa bibliographie. La demoiselle ne pose une simple question. Je secoue la tête un peu hésitant avant de reporter ma cigarette à mes lèvres.

-Vous savez, j'ai un certain âge maintenant et des yeux en bons états de marche donc je suppose que je lis. D'autant plus que c'est plus facile pour relire les cours.

Je me stoppe dans ma phrase avant de regarder son visage pour y voir une réaction. Un autre petit rire s'échappe de mes lèvres. Tout en la regardant droit dans les yeux, je décolle un peu mon bras de mon corps pour qu'elle ait la place d'y passer le sien. C'est peut-être un signe un peu vieux jeu pour une balade mais je considère cela comme une politesse ou simplement de la gentillesse. Peut-être qu'elle refusera. Un inconnu qui arrive vers elle et qui lui tend le bras pour qu'elle s'y agrippe, peut-être qu'elle trouvera ça un peu précipité alors qu'il n'y a aucune intention derrière.

-Je plaisantais. Je lis un peu oui en effet. Je ne suis pas un acharné de la littérature mais j'ai quelques bases. Disons que j'ai du mal à trouver un livre qui m'intéresse et je n'ai pas vraiment le temps. Du moins, le temps libre je préfère le dépenser en une balade, comme je le fais actuellement avec vous mais à l'avenir j'y songerai, si vous avez de la bonne lecture qui serait susceptible de me plaire, lui dis-je en souriant.

Je tire une dernière bouffée de ma cigarette, m'arrête avant de l'écraser sous ma chaussure pour ranger le mégot dans un cendrier portable qui se trouve dans l'une de mes poches. Je reprends le pas avant de répondre à sa dernière question. J'aime beaucoup le petit "puis-je" qu'elle me sort. Cela me rappelle un peu comment je parle et je croyais être le seul à poser des questions dans cette tournure.

-Je me nomme Hugh, Hugh Colins, vous, jeune demoiselle de Poufsouffle, quel est votre nom? Je fais une petite pause. Puis-je vous demander l'autorisation de vous tutoyer?

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Sam 27 Fév - 20:43

Oh, il a remarqué que je n'aimais pas la fumée, du moins je pense vu qu'il se décale, cette attention me touche, beaucoup de fumeurs se fiche que les autres supportent leur odeur ou non.
Je tends mon livre pour qu'il puisse voir, on peut lire sur la couverture que le titre est "Conan Doyle" et l'auteur un moldu du nom de Pollock.

"Non, bien sûr, j'adore Conan Doyle ! Celui-ci n'en n'ai pas un, en fait c'est un auteur qui s'est inspiré des personnages de Sherlock et Watson... Vous avez raison, la manière dont il déduit les faits à partir de quelques malheureux indices est passionnante ! Ce qui dans cette... oeuvre-ci est très décevant."

Sa réponse me laisse échapper un petit rire, en plus d'avoir des bons goûts littéraires il a de l'humour ! Je remarque qu'il décale son bras pour laisser la place à un autre de passer le sien, et vu que nous sommes que tout les deux, cet autre ne peut être que moi. J'hésite quelque peu, avant de prendre mon courage à deux mains, et de prendre son bras. Il n'a pas l'air de me vouloir quelque chose, et j'ai toujours mon autre bras pour me défendre en cas de problème. Oui, je suis peureuse.

"Je serai ravie de vous prêter quelques romans."

Il me sourit et je fais de même. J'apprécie sa manière de s'exprimer, ce petit côté un peu vieux langage, je ne pensais pas croiser une personne parlant comme ça, et vu que je m'exprime quelques fois de cette manière, on va dire que je me sens moins seule. Il ramasse son mégot, fumeur mais respectueux, autre qualité que l'on ne retrouva pas souvent, à en juger les rues des grandes villes.

"Enchantée Hugh. Je m'appelle Kaede Dougall"

Pour quelle raison refuser ? C'est peut-être d'ailleurs le seul élève que qui m'a à un moment vouvoyé, ce qui est agréable quand on rencontre quelqu'un.

"Oui bien sûr, pourrais-je également le faire ?"

Il m'a demandé pas autorisée, et comme il est plus vieux que moi je n'ai pas envie qu'il pense que je n'ai pas de respect pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Sam 27 Fév - 21:30

Un roman inspiré de personnages déjà fameux? Quelle drôle d'idée! Je n'ai rien contre les moldus, les respectant mais ils sont étranges quelques fois. Je sais bien que Conan Doyle est un moldu comme les autres mais lui ne va pas aller chercher de l'inspiration toute faite pour ses oeuvres littéraires. Est-elle obligée de le lire ce livre? Elle n'a pas vraiment l'air de l'apprécier et semble bien loin de la fin. Peut-être pourrions-nous trouver une solution pour s'en débarrasser? Je lui attrape doucement le livre des mains en essayant de le feuilleter.

-Je suis sûr que nous pouvons remédier à ce problème. Savez-vous dessiner ou aimez-vous gribouiller? Vous pouvez vous en servir comme support, les lettres en fond pour les parties non-dessinées sont souvent un bon moyen pour combler le vide et cela donne un certain charme au dessin lui-même, lui dis-je en souriant.

C'est une idée complètement idiote je le reconnais mais le nombre de bouquins qui m'ont servi à cela est impressionnant. J'avais tendance à lire vite fait le contenu pour trouver l'inspiration et savoir ce que ces écrits me procuraient comme sensation. Souvent de l'ennui, ce qui pouvait se sentir avec toute l'encre que j'ai pu verser sur les pages.

Je sens soudainement son bras prendre le mien. Aurais-je réussi à la mettre en confiance? Si cela est le cas, tant mieux, je ne cherchais que ça. Elle n'a pas vraiment de quoi s'en faire. Peut-être qu'elle peut avoir peur de la personne que je suis mais je ne pense pas qu'il y ait une raison qui la mette mal à l'aise. Ce qui m'étonne le plus ce que je ne ressens pas vraiment de dégoût vis-à-vis d'elle et pourtant elle reste une femme, ou du moins, une femme à en devenir. Elle a l'air un peu différente des autres dans le sens que son calme et sa timidité que je sens venir de loin, la rend intéressante. Peut-être est-ce une méthode comme toutes les autres pour vous faire tourner la tête et vous faire un plan diabolique contre votre personne mais elle ne semble pas être comme ça, elle semble aussi douce qu'un agneau.

-Peut-être pourriez-vous commencer par me prêter un roman fantastique, ceux où nous avons l'impression de voyager dans un autre monde à chaque phrase que nous lisons. Pour être honnête, c'est le genre que je préfère et je pense que vous pourriez avoir cela. Vous aimez Doyle, vous aimez donc le fantastique vu que vous vous attendiez à une lecture similaire avec cet auteur. Bien que Doyle et ses Sherlock sont assez réalistes bien que fictifs.

Cela m'étonne que je parle autant de livre, ayant une connaissance limitée à ce sujet. Certaines personnes apprennent grâce aux livres, mais je fais parti de ces personnes qui préfère apprendre sur le terrain. Je considère cela comme deux types de connaissances, la première catégorie est une connaissance par rapport à une culture générale alors que l'autre serait plus une connaissance de la vie. Les deux sont intéressantes à avoir certes, mais c'est avec les différences de chacun et la culture d'autrui qu'on s'enrichit aussi.

-C'est d'un plaisir que de vous rencontrez, très chère, lui dis-je en faisant une petite révérence pour plaisanter.

Je pensais qu'en demandant l'autorisation, elle le ferait automatiquement mais cela me montre qu'elle me porte un certain respect. Je lui ai dit que j'avais un certain âge, certes, mais je suis tout de même un étudiant, majeur certes encore une fois, mais loin d'être un monsieur. Ce n'est pas comme si cinquante ans nous séparaient.

-Bien entendu que tu peux, je partais de ce principe dès que je t'ai posé la question, lui dis-je en souriant. Je sais que cette question peut paraitre indiscrète au vu de certaines femmes mais, quel âge as-tu? Tu n'es pas obligée de répondre si cela te gêne. C'est juste de la simple curiosité.

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Sam 27 Fév - 22:36

Cette idée est très originale, je n'avais jamais pensé à dessiner sur des pages d'un livre, mais cela pourrait être intéressant, en tout cas il a l'air sûr de lui, sûrement l'a-t-il déjà fait.
Il ne réagit pas particulièrement quand je prends son bras.

-J'avoue que l'idée ne m'étais jamais venue. Je dessine un peu, et essayer votre idée sur ce livre me semble une bonne idée, je ne compte pas le finir de toute manière.

Un moment de silence. Hugh semble réfléchir. Sa compagnie est plutôt agréable, étrangement je ne me sens pas gênée devant lui, bien qu'il soit plus âgé que moi et... tout simplement un homme. Et oui, étonnamment, pour moi vers la deuxième année à Poudlard, les relations des sexes opposés changent, et même si je trouve ça idiot, mes amies ont vraiment commencé à regarder les garçons différemment. La mentalité de ces derniers change, et...
Stop, ou ma conscience va partir dans un débat, ou plutôt un monologue féministe, pour l'instant je devrait plutôt écouter ce que Hugh me dit.

Le fantastique... mon genre préféré ! Lit-il dans les pensées ?

-Je suis une fois de plus d'accord avec vous. Pour rester dans le classique, je dois avoir un ou deux Jules Verne. Bien sûr j'ai des œuvres plus contemporaines, comme du Bottero.
Je marque un léger silence.
-Les histoires où nous nous sentons dans un autre univers, comme transportés sont vraiment belles. Ces auteurs qui sont capables d'écrire de telles choses ont un vrai don.
Parler, même plutôt simplement, de littérature me fait plaisir. C'est quelque chose que j'aime beaucoup, et quand un bon livre est dans mes mains, je peux passer des nuits à lire. Mes parents me disputaient souvent quand j'étais petite car je me couchais tard, un livre passionnant à finir. S'évader, ne penser à rien d'autre qu'à l'histoire, c'est presque une addiction.
Et quand l'auteur retranscrit bien son expérience, on a des fois l'impression de l'avoir vécu avec lui, et je trouve ça très enrichissant. On apprend tellement avec les livres !

Sa petite révérence me fait rire.
-Moi de même, très cher. Je lui réponds en faisant aussi une révérence, mimant une grande robe bouffante.

Et voilà, j'en avait fait trop. En même temps, je ne sais pas pourquoi j'ai dis ça, même si ma conscience me justifiait l'instant d'après, je ne m'adresse pas à une personne âgée ! Instinctivement je mordis ma lèvre inférieure.

Il continue de sourire et instinctivement je fais de même, cela de semble pas le gêner tant que ça.
Mon âge ? S'il veut le savoir, je ne vois pas ce qui pourrais me déranger.
-Ne t'inquiètes pas, cela ne me dérange pas du tout ! J'ai quinze ans, et toi ?

Son âge m'intéresse, il est plus vieux que moi, mais de beaucoup ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Dim 28 Fév - 18:59

L'idée lui semble intéressant? Cela me satisfait au plus au point. C'est une idée idiote certes car pour certaines personnes, nous ne devrions pas toucher aux livres, ces choses sont sacrées! Cela apporte la connaissance et nous ne pouvons dégrader cela, faisant de nous des mauvaises personnes mais peu importe. Un livre qui n'a aucune utilité à nos yeux, nous pouvons en faire ce que nous voulons. J'aurais pu aussi lui proposer l'idée de voir comment cet objet vole et le balançant au loin, ou prendre pour exemple ce bouquin en tant que défouloir en lui jetant le plus de sorts possibles mais je ne suis pas sûr que cette dernière idée fonctionne réellement. Si elle se sert du dessin comme échappatoire, cela a une utilité. Ne proposons pas les autres idées.

Un silence se fait mais se brise aussitôt avant qu'elle enchaîne sur le même sujet de base: la littérature. Elle me mentionne un nom, probablement qu'il doit être connu; j'essaie de faire fonctionner mes méninges pour me rappeler où je l'ai déjà entendu.

-Ne serait-il pas celui qui a écrit "Vingt mille lieux sous les mers" ou "Le tour du monde en quatre-vingt jours", si mes souvenirs sont bons?

Peut-être qu'avec cette question elle me prendra pour un inculte qui n'a pas grand chose dans la tête et cela me désolerait car je cherche toujours à apprendre, voulant avoir une certaine connaissance mais les livres ne sont pas vraiment un sujet sur lequel je peux débattre des heures. Je sais bien que ce Jules Verne est un auteur que je connais mais j'ai dû le livre il y a fort longtemps et il n'a pas dû me marquer tant que ça, du moins, un minimum je suppose mais ses bouquins ont dû être un vrai calvaire au moment de la lecture.

-Inventer un monde imaginaire n'est -au fond- pas si difficile que ça. Tout le monde peut le faire si chacun veut s'échapper de sa réalité pour lui permettre de retrouver le temps de se ressourcer. La chose la plus difficile serait justement de mettre ses propres pensées par écrit, peu y arrive malheureusement. Imaginons qu'un jour une personne moldue écrive une histoire qui ressemble exactement à l'histoire de cette école. Je pense que je serais le premier à vouloir la lire. Cela peut être intéressant de voir comment un ou une moldu(e) voit notre monde sans savoir que ce dernier existe.

Cette idée commence à me faire partir loin dans mes pensées, provocant comme des étoiles dans les yeux en m'imaginant la chose. Nous continuons à marcher calmement dans les jardins de Poudlard et cette dernière mais fait soudainement une révérence pour me suivre dans mon délire. Je souris en la voyant faire, elle est si jolie. Une image me vient en tête, l'imaginant dans ces robes d'époque, un chignon dans les cheveux et une mouche au coin des lèvres. Elle serait si adorable en cette tenue. Mon sourire s'accentue et je détourne aussitôt la tête devant moi, tout en la baissant.

-Quel âge me donnerais-tu?

J'aime poser cette question car la plupart du temps les gens ont faux sur mon compte. Il semblerait que mon visage me donne plus d'âge que je n'ai vraiment. Je regarde Kaede. Elle n'a que quinze ans, ce qui au fond ne m'étonne guère. Son visage semble si pur et si innocent, que son âge colle exactement à l'âge que je lui aurais donné.

Je regarde autour de moi, voir s'il n'y a pas une place où nous pourrions nous poser. Je me rappelle soudainement d'un petit parc non loin, où des bancs en pierre s'y trouve sous quelques arbres et un petit puit en plein milieu de la place. Je l'amène jusque là-bas pour finalement lui prendre la main sous une carresse pour la faire asseoir et m'asseoir à ses côtés, tout en gardant sa petite main dans la mienne. Je la regarde en souriant. Avec mon autre main, je prends le briquet que se loge dans ma poche pour voir dans quel sens le vent se fait sentir. Je ne cherche toujours pas à l'emboucaner et cette fois-ci, je n'ai même pas besoin de me déplacer. Je sors avec ma seule main libre, mon paquet de cigarette, une clope toujours au bec que j'allume avec mon zippo.

-J'espère vraiment que le fait que je m'intoxique avec de telles choses ne te dérange pas. Je pars du principe, pour les non-fumeurs, que lorsqu'on ne cherche pas à les faire fumer, ceux-là tolèrent le fait que les fumeurs se pourrissent la santé. J'espère aussi que c'est de ton avis, sinon je peux l'éteindre et la fumerai plus tard, ce n'est pas un souci, lui dis-je d'une voix douce.

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Dim 28 Fév - 21:02

Au nom de Jules Verne, Hugh semble réfléchir, comme s'il le connaissait mais ne voyait pas qui c'était. Bien que ce soit un grand classique moldu, plusieurs sorciers ne connaissent pas ces noms... Comme je ne connaîtrais certainement pas tous les classiques sorciers !

-Si, c'est bien lui.

Son attitude à l'air de montrer que ce n'est pas un sujet dont il veut beaucoup à parler, et bien que j'ai adoré les œuvres de Jules Verne, je ne tiens pas à continuer la conversation sur ce sujet.

-Et bien, je dois te dire qu'un certain nombre de moldus s'imagine un monde parallèle, et hum...
Un sourire gêné apparaît sur mon visage. Je n'aurais pas du commencer cette phrase, expliquer que l'on a pas été élevée comme une sorcière est plutôt un sujet à éviter à Poudlard, d'autant plus que je m'adresse à un Serpentard, et bien qu'il soit amical, je ne veux pas créé de tension avec ce genre de sujet.



Je scrute son visage pour essayer de trouver son âge... 16, 17, 18 ans ? Sachant qu'il est toujours élève...

-Je dirais... dix-sept, dix-huit ans ? Plus ?

Peut-être plus, moins, son âge est difficile à déterminer. Il a un beau visage, aux traits fins, ce qui le vieillit certainement un peu.

Il part en direction d'un parc où je suis déjà allée quelques fois pour lire.
Sa main frôle la mienne, avant de l'attraper ce qui me fait légèrement frissonner, mais je continue de lui rendre son sourire.

Il sort un cigarette, combien en fume-t-il par jour ? Le vent est dans un sens qui ne me fera pas sentir l'odeur de fumée, et le fait qu'il me demande l'autorisation pour fumer prouve qu'il ne souhaite pas me déranger avec sa cigarette. Cette attention me laisse un sourire rêveur sur les lèvres.

-J'admet que je n'apprécie pas cela, mais si de toute façon tu fumeras plus tard, ça ne me dérange pas, dis-je, un sourire toujours collé aux lèvres.

J'espère que tu ne vas pas me trouver indiscrète, et si tu ne veux pas me répondre je comprendrais, mais est-ce qu'il y a une raison pour laquelle tu fumes autant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Dim 28 Fév - 22:37

Je sens qu'elle comprends que le sujet de la littérature n'est pas vraiment mon fort mais cela ne me dérange pas d'en parler plus longtemps, si c'est un sujet qui la passionne, je serais ravi d'en apprendre plus à ce sujet, d'autant plus qu'elle est prête à me conseiller des romans et œuvres littéraires qu puissent m'intéresser. Je n'ai que peu d'auteurs que j'apprécie, des auteurs moldus certes, comme F. Scott Fitzgerald ou encore Oscar Wilde. Des classiques de la littérature anglophone, comme un bon cliché de l'anglais que je suis.

Je l'écoute toujours me parler et le fait qu'elle s'arrête en plein milieu de sa phrase en parlant des moldus m'interpelle. Je souris, une sang-mêlée peut-être bien? Intéressant. Peut-être qu'elle s'est tout simplement arrêtée car elle sait qui je suis, dans le sens que je viens d'une maison et d'une famille qui n'est pas très adepte des gens de parents non-sorciers et de sang-mêlés. Je la regarde d'un regard intéressé et tendre.

-Ne t'en fais pas Kaede. Tu dois penser en t'étant arrêter dans ton flots de paroles, que je suis une personne qui ne supportent pas les moldus ou sang-mêlé mais tu ne dois pas t'inquiéter pour ça. Je suis certes, un Serpentard mais nous ne sommes pas tous comme ça. Je respecte les moldus. Ils nous ont d'ailleurs bien apporté des choses, comme pour en revenir au sujet précédent, la littérature, lui dis-je en lui faisant un clin d’œil. Donc si tu as des informations ou des explications à faire en rapport avec le monde moldu, ce n'est pas un problème. Je serais ravi d'en apprendre plus à leur sujet. J'aimerais bien savoir comment ils sont et comment ils font pour vivre sans utiliser de magie mais je n'ai jamais eu l'occasion d'y aller. Peut-être un jour et qui sait, peut-être que tu pourrais m'accompagner et m'apprendre à vivre comme eux pendant une journée.

J'espère qu'elle pensera que je suis sincère dans ce que je lui dis car c'est en effet le cas. Je n'ai jamais été plus honnête et je sais que si je devais en parler avec d'autres Serpentard, je le regretterais. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai du mal à m'entendre avec certaines personnes de ma maison. Ce n'est pas un sujet que j'aime aborder en général, comme le sujet de mes parents. Il y a des choses dont il ne vaut mieux pas mentionner. Les gens sont parfois assez fermés d'esprit et bien que je sois sorcier, cela se retrouve beaucoup ici. Les sorciers sont même "racistes" entre-eux, si cela n'est pas malheureux!

Je regarde à nouveau Kaede. Elle a deviné mon âge, ce qui me fait sourire. C'est si rare. J'hoche la tête pour lui faire comprendre qu'elle a vu juste.

-J'ai bel et bien dix-sept ans, majeur dans le monde des sorciers. Si ce n'est pas beau! li dis-je en rigolant.

Elle n'aime pas la cigarette, je l'avais bien compris. J'enlève la main qui est pris au piège par la sienne pour ranger ma cigarette dans le paquet, accompagné du zippo. Je fumerai plus tard, j'ai tout le temps. Je reprends sa petite main dans les miennes. Pourquoi je fume me demande-t-elle? Ce n'est pas une longue histoire mais ce n'est pas une question que je considère indiscrète.

-Et bien, pour continuer sur le terrain de la sincérité, je n'ai pas vraiment de raison particulière. J'ai commencé jeune, probablement pour suivre les autres. Depuis, en me rendant compte que c'était une bêtise, je me suis promis de ne plus suivre les autres et de faire ce que diable, j'avais envie. Je n'ai pas envie d'arrêter, avant que tu me fasses la remarque. Une perte d'argent certes et un péril pour ma santé, mais les cigarettes sont comme une compagnie, toujours là quand j'en ai envie. Puis cela occupe... Je baisse la tête et marque une pause. Ce que j'aime aussi dans la cigarette c'est que c'est comme une métaphore de la vie et des gens. Au début, on t'allume, on te chauffe comme pour te montrer de l'intérêt, on passe un peu de temps avec  toi, on te fait croire que tu es la seule chose qu'on a besoin. Puis au fur et à mesure, on te consume, on te réduit en cendres jusqu'à que tu n'en puisses plus. Tu es finis mais on continue à tirer dessus comme pour enlever cette dernière flamme qui brûle en toi puis on te jette, on t'écrase et cela te tue. Tu deviens une personne parmi tant d'autres, un déchet de plus parmi les autres mégots, finis-je d'une voix calme et mélancolique.

J'arrête mon "discours" sur cette phrase. Elle en pensera ce qu'elle veut, peut-être sera-t-elle même d'accord mais cela ne veut pas dire qu'avec un tel speech, je la force à commencer, loin de moi cette idée. Cette chose que sont les sticks à cancer t'amène jusqu'à la mort, bien qu'au final nous mourrons tous un jour. Je reprends ma respiration avant d'expirer.

-Tu dois penser que je suis peut-être trop vieux dans mon esprit à penser et parler des gens comme cela mais l'expérience te fait prendre conscience des choses, expliquais-je en finissant par un rire un peu sarcastique.

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Lun 29 Fév - 17:37

Son discours me rassure. Il a l'air sincère et je le crois quand il dit respecter les moldus, de toute façon un Serpentard les détestant ne dirai jamais cela. J'hoche la tête et lui souris, pour dire que j'avais compris qu'il ne fallait pas que j'hésite à aborder ce sujet. J'avais déjà commis l'erreur de parler de mes parents en première année, avec une sorcière pas très ouverte d'esprit.

Que pourrais-je répondre à cela ? C'est beau, triste... et vrai.
Je me contente de hocher doucement la tête.

L'expérience... sa vie n'a pas du être très joyeuse non plus. Son rire parle pour lui, indiquant que ce n'est pas un sujet qu'il aime aborder.

J'ai soudainement l'envie de me confier à lui, parler de mes parents, ma découverte de la magie. Et plus récemment ce que je crois avoir découvert sur ma mère.
Est-ce vraiment un bonne idée ? Peut-être devrais-je avoir d'avantage de "preuves" pour m'exprimer sur ce sujet ? Mais j'ai toujours gardé cela pour moi, depuis l'été dernier. Comment dire à son père moldu que l'on pense que notre mère était une sorte de "taupe" ? Mais je ne sais même pas quel était son vrai camp ! Si seulement je savais dans quelle maison elle était ici... Je ne pense pas que Rogue voudrait me le dire.
Je peux peut-être au moins lui fournir des informations sur mon arrêt brutal.

-Quand j'ai arrêté ma phrase, c'est parce qu'en fait,commençais-je, mon regard dirigé vers mes pieds et mes doigts commençant à triturer le bout de mon écharpe.

-Je, hum, je suis une sang-mêlée. En fait ma mère était une sorcière, mais elle ne l'a jamais dit à mon père, et nous l'avons tous les deux appris quand j'ai reçu la lettre de Poudlard. J'ai donc été élevée comme une moldue...

Je laisse ma phrase en suspens, ne savant pas quoi ajouter. Finalement le dire m'as soulagé, je redresse la tête et souris légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Lun 29 Fév - 21:12

Il semblerait que nous soyons partis dans un moment confession avec ce genre de discours. Je redresse la tête car il faut toujours garder la tête haute et le sourire lorsque certaines choses vous turlupinent, pour ne pas montrer un signe de faiblesse et car il y a toujours plus graves et plus complexes dans la vie. Après tout, les expériences de la vie sont ceux qui vous forgent. Qu'est-ce que nous serions sans cela?

Je la regarde et affiche un sourire rassurant. Il semblerait qu'elle veuille me dire quelque chose donc je préfère rester dans le silence pour ne pas la déranger dans son lancement. Elle s'est enfin décidé à avouer quelque chose qui semble la tourmenter ou ne pas la rendre fière, je ne serais dire. Peut-être n'est-elle pas fière car elle est de sang-mêlé ou peut-être est-elle tourmentée car cela fait peu de temps qu'elle connait sa vraie nature? Je ne saurais dire. Par automatisme, je lui serre un peu plus la main, et en dégageant une des miennes, je lui tourne la tête vers moi en lui redressant par le menton.

-Quels sont les premières émotions qui te viennent à l'annonce de cette nouvelle? Et comment as-tu réagi lorsque tu l'as appris?

Ma main vient se glisser dans ses cheveux, et revient vers elle pour lui caresser la joue. Un petit soupir et un sourire viennent accompagner ces gestes, essayant de trouver quelque chose à lui dire. Du moins, de bien le formuler.

-Tu sais, Kaede, les plus grands sorciers et les plus puissants mages de notre monde sont des sang-mêlés. Qui sait, tu feras peut-être partie des leurs un jour? lui dis-je en souriant et en lui faisant un clin d'oeil.

Je m'avance vers elle et rapproche sa tête pour lui déposer un baiser sur le front, pour la rassurer et pour signe de compréhension. On ne se connait que peu, l'ayant juste côtoyer durant un cours et durant cette balade. C'est comme si en quelques minutes, je pouvais ressentir quelque chose de positif. Peut-être qu'une amitié se forge, si ce n'est plus? Cette petite est largement plus différente que toutes les sorcières réunies de Poudlard. Je ne peux que me ravir à cette pensée. Ma main vient récupérer son autre main libre, que j'amène à mes lèvres pour lui faire un baise-main. Peut-être qu'elle trouvera que j'en fais trop ou que je suis un peu trop tactile avec elle, mais c'est juste pour lui montrer mon affection, rien de plus. Je ramène cette main avec l'autre que j'ai fait prisonnière et la regarde dans les yeux.

-Comment a été ton enfance Kaede? Comment la définirais-tu?

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Mar 1 Mar - 17:21

Cela ne semble pas le déranger, le choquer, il se montre même d'une grande compréhension et j'ai l'impression qu'il fait tout pour me rassurer.
C'est plutôt étrange. J'ai comme l'impression de le connaître depuis très longtemps, alors que nous venons de nous rencontrer. Et je ne sais presque rien de lui, à part son nom, sa maison, ses goûts littéraires et qu'il fume.
Peut-être avais-je juste besoin de me confier à quelqu'un ?

-J'étais... simplement heureuse, répondis-je, me remémorant ce moment qui allait changer toute ma vie.
-Tu te rends compte, mes rêves d'enfant étaient réels ! J'allais étudier la magie, car je suis une sorcière ! C'est un des moments les plus beaux de ma vie...
Mes yeux pétillent, me remémorant toute le scène, du sourire de ma mère à la vue de l'enveloppe, à la sortie au chemin de traverse, le jour même, j'étais tellement impatiente. Et mon père aussi. Ce côté rêveur, c'est de lui que je le tiens, et je pense que par moi il voit une sorte de preuve que la magie existe. Car ma mère ne veut plus l'utiliser...

Le baiser de Hugh me ramène à la réalité. Mes joues rougissent et mes yeux ne quittent plus les siens. Je le laisse prendre ma main et rougit encore plus. Il a un côté très anglais, très gentleman, presque comme s'il venait d'une autre époque. Je rougis encore plus.

-Je pense que le mot qui la définirait le mieux est "banale". J'ai habité en France jusqu'à mes dix ans, et je soupçonne ma mère d'avoir voulu déménager en Angleterre pour que je n'aille pas à Beauxbâtons, mais dans une école mixte. Donc j'ai vécu comme une moldue, je ne sais pas vraiment l'expliquer, c'est pareil mais sans magie. Quand quelqu'un cherche quelque chose, ça peut durer très longtemps, un simple sort ne peux pas l'amener à toi. Je ne me plains pas d'avoir été élevée de cette manière, mon enfance a été heureuse, finis-je avec un sourire nostalgique.

La curiosité m'envahit, comment est une enfance de sorcier ? Je ne sais pas si c'est un sujet qui est difficile d'aborder pour lui ou non.

-Et toi ? As-tu eu une enfance particulière ?

De cette manière il peut très bien éviter ma question, ou me faire comprendre qu'il n'a pas envie d'en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugh Colins

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 15/02/2016
Age : 19
Localisation : Hogwarts, London.

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Mar 1 Mar - 18:13

La voir parler ainsi avec ces yeux remplient d'étoiles me réchauffe le coeur. Cela doit être beau de réaliser ses rêves d'enfants, avoir un but et s'y tenir ou voir la magie de la chose lorsque celle-ci se passe enfin! Elle me parle ensuite de son enfance. C'est bien de voir que certaines personnes n'ont pas de réels soucis avec leurs parents. Peut-être y'en a-t-il eu dans sa famille mais la vision générale de la chose rend ceci plutôt merveilleux et la vie moldue semble assez sympathique. Certes, nous utilisons assez souvent la magie pour plus de faciliter mais faire les choses sans cela n'a pas l'air si difficile que ça. C'est un début si je veux un jour m'exiler là-bas.

-Dès que l'occasion se présentera, tu m'amèneras là-bas. Tu me feras visiter tout ce qu'il y a à voir. Faire des choses que nous ne faisons pas ici. J'en serais vraiment ravi.

Et moi me demande-t-elle? Que voulez-vous que je lui dise? Il n'y a rien de bien différent je pense, si ce n'est que la magie est plus courante. Après cela dépend des familles. Par exemple, si nous devions prendre l'exemple de certaines familles de Serpentard, elles peuvent être très mouvementées et non pas sans pépins qui viendraient les écorcher. Je réfléchis donc à ce que je peux lui répondre, ne savant comment expliquer ceci.

-J'étais en train de me faire la réflexion mais ce n'est pas vraiment différent de vous si ce n'est que la magie fait partie de notre quotidien. Je pense que ce serait la réponse la plus adéquate.

Je réalise soudainement que la question était plus rapprochée de mon enfance personnelle et non en général. Je prends une grande respiration, n'ayant pas forcément envie d'en parler dans tous ses détails.

-Je ne sais pas, si depuis que tu es là, tu as entendu des choses sur ma famille. Si c'est le cas, qu'as-tu pu entendre à ce sujet? Sinon, je n'ai pas vraiment eu une enfance particulière. Si je devais la résumer, je dirais des parents qui ont aimé leur enfant et qui ont voulu tout lui donner pour qu'il réussisse dans tous les domaines.

Ma voix est plus calme que la normale mais nous ne pouvons détecter quelque chose à cela. Une voix de plus qui complète mon profil d'éternel insatisfait. Je sens que la conversation prend fin et je ne veux point de ça. Que pourrais-je lui dire de plus pour que cette discussion ne finisse jamais? Peut-être serait-ce l'occasion de la revoir? Je pense que cela reste la meilleure des solutions, comme une excuse pour continuer de ce pas. Je retire une de mes mains avant de prendre dans ma poche, une montre à gousset. Il commence à ce faire tard et la journée commence à prendre fin d'après le changement de luminosité qui se fait. Je range la montre, reprends la main de Kaede avant de me lever et de la lever avec moi.

-Je suis navré mais je ferais mieux de rentrer. Ce fut un plaisir de te rencontrer et de parler avec toi. J'ai passé une agréable après-midi en ta compagnie, lui dis-je en lui faisant un autre baise main. Si cela ne te dérange pas, j'aimerais te revoir. Je ne donne pas de date précise, tu m'enverras ton patronus -qui est d'ailleurs?- et je viendrai aussitôt.

Je finis cette phrase en passant une de mes mains sur ses joues, que je viens immédiatement embrassée délicatement avant de lui refaire une caresse sur cette dernière pour la rassurer. J'attends sa réponse et décide de m'éclipser en suivant, tout en lui adressant un doux sourire, venant d'une bonne intention.

_________________
"Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents." - Proverbe Chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Dougall

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 23/02/2016
Localisation : À Poudlard, quelque part en Angleterre

MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   Mar 1 Mar - 18:57

Montrer le monde moldu ? Quand il veut, cela me ferait énormément plaisir.

-Moi aussi, ce sera un plaisir de te servir de "guide".

Ma question à l'air de le déranger, en tout cas il n'y répond pas directement.
J'aurais dû savoir quelque chose sur les Colins ? J'ai beau chercher, je n'avais jamais entendu ce nom jusqu’à aujourd'hui.
Je ne vais pas le forcer à le parler d'un sujet qu'il ne veut pas aborder, en plus il commence à se faire tard, et son histoire n'a pas l'air des plus simple, au vu de l'inspiration qu'il prend.

-Non, je ne connaissait pas ce nom.

Je n'ajoute rien, la conversation va se terminer bientôt. J'aurais pu continuer des heures à parler avec lui, mais toute bonne chose à une fin.

-Je suis également très heureuse de t'avoir rencontré. Ce serait un plaisir.

Envoyer mon patronus, pourquoi ? Ah oui, c'est sûrement quelque chose à laquelle je ne m'habituerait jamais.

-C'est un hérisson, répondis-je. Oups, un rire m'a échappé, je ne sais pas mon problème avec les patronus, mais que le mien soit un hérisson m'a toujours beaucoup fait rire, allez savoir pourquoi.

-Excuse moi. Et bien, à une prochaine fois.

Je lui souris avant de me hisser sur la pointe des pieds et de poser mes lèvres en un baiser sur sa joue.
Je m'éloigne ensuite en direction du château.

FIN RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lecture dans les jardins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture dans les jardins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RCPoudlard :: Alentours de l'école. :: Jardins et Cours .-
Sauter vers: